Jeux Vidéo, Mangas, Cinéma, High Tech …

[Test] XCOM

XCOM

1994, Flashback, devant mon PC. J’insère la disquette numéro 1 d’un jeu dont j’ai entendu parlé malgré mon jeune âge, XCOM. Une histoire d’extraterrestre à dégommer, ça ne peut que être sympa !

2012, Flashback (mais plus récent), devant ma XBOX 360. J’insère le disque numéro 1 (sur un, on a fait des progrès depuis), d’un jeu dont j’ai gardé un excellent souvenir de ma jeunesse, XCOM. Une histoire d’extraterrestre à dégommer, ça ne peut que être sympa !! (et oui, il y a des choses qui ne changent pas !)

C’est donc tout émotionné que j’ai retrouvé ce titre que j’avais adoré à l’époque, aujourd’hui refait sur les consoles next gen (enfin next plus pour très longtemps), mais tout en gardant l’esprit et les éléments de la série original et en les modernisant un peu pour mieux coller aux attentes d’aujourd’hui. Une belle promesse pour les joueurs d’antan, mais qu’en est-il réellement ???

Scénario

2K Games nous livre ici un jeu de stratégie reprenant fidèlement le principe du XCOM original (aussi connu sous le nom de UFO: Enemy Unknow aux US) publié par MicroProse.

L’histoire se passe sur une planète Terre en proie à des attaques extraterrestres se faisant de plus en plus menaçantes. Afin de contrer cela et mener la bataille, une organisation top secrète baptisée XCOM est créée et financée par différents gouvernements du monde entier. Qui de mieux que vous-même pour mettre à la tête de cette organisation afin de guider les opérations ? Réponse: personne. C’est donc à vous, qui étiez tranquillement assis sur votre canapé, que revient désormais cette lourde responsabilité. L’avenir de la Terre est sur vos épaules, rien de moins !

XCOM

Afin de mener cette mission à bien, le jeu est divisé en deux phases distinctes qu’il va vous falloir maîtriser: la gestion du centre XCOM et le commandement des missions sur le terrain. Le centre XCOM comporte différentes unités qu’il faudra gérer et/ou construire, comme par exemple un centre de recherche, une usine pour la production d’armes, une caserne pour la gestion de vos soldats, un hangar pour votre flotte, etc… et pour lesquelles il faudra prendre des décisions (privilégier telle ou telle recherche ? acheter des armes ou des armures ? ou encore équiper les avions de combat différement ?). A côté de cet aspect de suivi des opérations, se trouve également une salle de commandement dans laquelle vous pourrez consulter l’état de panique des différents pays membres d’XCOM. Si un pays a un niveau de panique trop élevé, celui-ci quittera l’oganisation. 8 pays qui quittent, et c’est le game over. A la fin de chaque mois qui passe dans le jeu, un rapport du conseil fera une synthèse de votre action et vous recevrez plus ou moins de crédits en fonction. Certes, c’est bien tout cela, mais comment donc agir sur le niveau de panique d’un pays ? Bien que certaines solutions soient possibles via le centre de commandement, comme l’envoi par exemple d’un satellite de surveillance, cela nous emmène au deuxième aspect du jeu: les missions sur terrain.

XCOM

De temps à autre, une alerte retentira pour indiquer qu’un OVNI a été détecté ou qu’une attaque extraterrestre est en cours. Dans le premier cas, il faudra tout d’abord envoyer un avion de chasse combattre l’engin, et ensuite comme pour les autres missions, il sera nécessaire d’envoyer une escouade sur place pour s’occuper de la racaille de l’espace. Libre à vous d’ignorer l’alerte, dans ce cas, le niveau de panique montera rapidement. Vous serez également parfois obligé de faire un choix sur le lieu à privilégier, des attaques extraterrestres pouvant se dérouler simultanément. Une fois votre équipe composée, libre à vous de l’équiper de différentes manières (armes, armures, grenades, etc…) en fonction du type de soldat (grenardier, sniper, …). Tout le monde décolle alors vers le champ de bataille, où un système de combat au tour par tour prendra place entre vous et les aliens. Ces missions peuvent avoir différents types, comme par exemple le sauvatage de civils, l’attaque d’un OVNI posé ou précédement écrasé, le nettoyage pur et simple d’une zone, etc…, avec cependant certaines missions clés qu’il est obligatoire de faire pour avancer dans l’histoire, mais que vous pouvez repousser quand bon vous semble.

XCOM

Gameplay

Comme expliqué précédemment, le jeu possède deux parties distinctes ayant un gameplay différent. Concernant la gestion de la base, je ne vais pas trop m’attarder dessus, on retrouve des choses assez classiques, un menu principal vous permettant de passer d’une unité à l’autre, puis ensuite des options spécifiques pour chaque unité, comme par exemple acheter des objets en fonction de vos crédits, sélectionner une recherche à mener, réarranger votre flotte de façon à couvrir correctement tous les continents, etc… C’est simple et efficace.

La gestion des missions quant à elle mérite qu’on s’y attarde un peu plus. Tout d’abord, avant chaque mission, il vous faudra choisir quels soldats y participeront. Ceux-ci peuvent  être recrutés au fil du jeu et chaque soldat commence avec un niveau d’expérience minimum et aucune spécialisation. Au fil des missions, un soldat va très vite se spécialiser dans une certaine classe, comme par exemple sniper, et l’expérience gagnée permettra de débloquer différentes capacités particulières bien utiles au combat. Il faudra donc veiller à parfois laisser tel ou tel soldat de côté, soit parce que la mission requiert d’autres spécialisations, soit parce qu’il faut penser à former un maximum de soldats de façon à ne pas trop perdre en expérience si quelqu’un viendrait à mourir. Une fois le choix des soldats fait, il ne vous reste plus qu’à les équiper correctement avec les différents accessoires que vous possédez, et c’est parti pour l’action sur le terrain.

XCOM

La phase de jeu au tour par tour va alors prendre place entre vous et les E.T., avec pour but de les dénicher et les éliminer. Bien que quelques variantes existent sur le type de mission comme expliqué précédemment  la base restera toujours la même. Le système de jeu mis en place lors de votre tour est plutôt simple: vous avez la possibilité soit de faire un déplacement et une action, de type tirer ou recharger, soit faire un seul déplacement mais plus important, ou soit ne faire qu’une seule action sans autre possibilité ensuite. Jusque là, je vous l’avais dit, rien de bien sorcier. Lors de vos déplacements, la clé sera de se protéger derrière des éléments du décor afin que l’ennemi ait plus de mal à vous viser, mais tout en ne restant pas trop loin non plus, sinon vous serez vous même incapable de viser correctement l’ennemi. Le tour de l’ennemi se déroule de la même façon, les actions effectuées vous étant cachées à moins que le ou les ennemis en question soient dans votre ligne de mire. La prise en main du jeu est simple et immédiate, et c’est donc ainsi que vous évoluerez au cours des nombreuses heures qu’il vous faudra pour arriver au bout.

XCOM

Durée de vie

La campagne pincipale du jeu est plutôt longue, et une bonne vingtaine d’heure seront nécessaires pour arriver au bout, sauf si vous être du type rusher et que vous ne voulez à tout prix que faire les missions principales. Au niveau de la difficulté, celle-ci est bien dosée et progressive tout au long du jeu, tout le secret résidant dans le fait d’être suffisamment équipé pour la mission qui vous attend, ce qui dépendra en grande partie des choix faits dès le tout début du jeu. Les ennemis sont impitoyables et vous apprendrez à accepter le fait que tous les soldats envoyés en mission ne reviendront pas forcément. De nouveaux ennemis apparaissent de temps en temps au fil des missions, de plus en plus menaçant, chacun ayant tout de même ses points forts et ses points faibles qu’il faudra bien exploiter. Avec tout cela, vous devriez normalement avoir de quoi bien vous occuper, et si l’ennui vous guette, il existe de plus un mode multi online pour remettre une petite dose de nouveautés.

Graphisme

Vous allez commencer à croire que je ne dis que du bien de ce jeu, alors voilà, nous arrivons au sujet fâcheux: la réalisation et les graphismes qui sont bien en dessous de ce qui se fait aujourd’hui.

XCOM

Les personnages et les décors sont plutôt banals, et bien que ce ne soit pas l’aspect le plus important pour ce style de jeu, on aurait apprécié un peu plus de travail de ce côté là. Des petites saynètes ponctuent parfois l’action que vous effectuez, mais celles-ci deviennent rapidement répétitives et inutiles, surtout qu’elles ne sont à nouveau pas des plus agréables à regarder. Heureusement il est possible de désactiver celles-ci dans les options. Bref, de ce point de vue, même si le jeu n’est pas non plus horrible, on a le droit au minimum et cela se ressent. C’est dommage pour un titre de cette qualité.

Bande son

Pas de grande surprise, ni de déception particulière concernant la bande son. Même si celle-ci n’a rien de spécial, les bruitages et les sons collent plutôt bien au jeu, par contre attention cela peut devenir un peu répétitif à la longue.

Conclusion

Au final, XCOM est vraiment un très bon jeu, auquel j’ai pris beaucoup de plaisir à jouer, peut-être aussi à cause du petit côté nostalgie qu’il amène grâce à son inspiration très forte du jeu original de 1994. Le jeu est vraiment très complet et va plus loin qu’un « simple » tour par tour, dans lequel on s’amuse à faire les différentes missions et désosser (pour ceux qui en ont) des extraterrestres. Si ce jeu est passé inaperçu pour vous, attention vous avez loupé quelque chose ! Le seul reproche que je lui ferai est peut-être un côté répétitif des missions, que l’on ne ressent cependant qu’au bout d’une bonne période de jeu. A vos manettes !

XCOM

Commentaires sur: "[Test] XCOM" (3)

  1. mathieumansart a dit:

    Tu préfère quelle version ? Old ou new ??

    • mon côté « c’était mieux avant » pencherait pour la version 1994, mais le point de vue objectif vote pour la version 2012

  2. mathieumansart a dit:

    au fait, d’où te viens cette nouvelle verve ? Un nouveau contributeur ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :